Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Appel de la FSU de Loire-Atlantique

Posted by lucien sur 20 mai 2008

LE 22 MAI : POUR LES RETRAITES, POUR L’ÉDUCATION ET LES SERVICES PUBLICS AMPLIFIER LE MOUVEMENT !

Le 15 mai a montré l’ampleur de la mobilisation pour la sauvegarde des services publics, contre le « plan social » du gouvernement dans la fonction publique. La seule réponse que le Président de la République a su apporter tient dans une provocation démagogique pour contraindre l’exercice du droit de grève dans l’éducation nationale et tenter d’opposer une partie de la population aux fonctionnaires.
En Loire-Atlantique, le principe de la reconduction de la grève dans les écoles a été adopté à partir du 19 mai. Son élargissement à l’ensemble de l’éducation nationale est présenté par la FSU aux autres organisations et aux personnels dès le 22 mai. Dans ce contexte, la FSU a proposé aux autres syndicats que l’appel départemental du 22 mai sur les retraites évoque clairement la nécessité de donner des prolongements nécessaires face à la détermination gouvernementale sur les retraites, le démantèlement de la fonction publique, de l’emploi et des statuts. Constatant le refus majoritaire d’appeler dès le 22 mai à la jonction urgente des luttes, d’inscrire explicitement le refus de l’allongement de la durée de cotisation à 41 annuités, la FSU a décidé d’un appel convergent ce même jour pour affirmer l’unité mais aussi la nécessité d’amplifier.
-> La FSU estime qu’il faut dès à présent construire un mouvement élargi, inscrit dans la durée, prévoyant des moyens d’actions dont la grève reconductible La FSU appelle partout à des ASSEMBLÉES GÉNÉRALES les 20 et 21 MAI pour réussir le 22 MAI et lui assurer les prolongements nécessaires.

  • RETRAITES : NON À 41 ANS DE COTISATION, OUI À UNE RETRAITE SOLIDAIRE PAR RÉPARTITION
  • ÉDUCATION : NON AUX SUPPRESSIONS DE POSTES, AUX MESURES DARCOS, OUI À UNE ÉCOLE DE LA RÉUSSITE POUR TOUS
  • FONCTION PUBLIQUE : NON À LA DESTRUCTION DES MINISTÈRES, DE L’EMPLOI ET DES STATUTS, OUI AU SERVICE PUBLIC SOLIDAIRE

TOUS ENSEMBLE, SALARIÉS, PRIVÉS D’EMPLOI, RETRAITÉS, JEUNES, FAISONS GRÈVE ET MANIFESTONS LE 22 MAI :
à 10H30

Nantes, place du commerce
Saint-Nazaire à la Gare
Châteaubriant, place de la Mairie

Publicités

Une Réponse to “Appel de la FSU de Loire-Atlantique”

  1. lucien said

    Retraites: les syndicats veulent faire une « démonstration de force » jeudi
    AFP – Mardi 20 mai, 18h01

    PARIS (AFP) – Tous les syndicats appellent à manifester jeudi, dans le public comme dans le privé, avec des préavis de grève dans les transports notamment, pour s’opposer au plan du gouvernement sur les retraites qui entérine l’allongement à 41 ans de la durée de cotisation.
    (Publicité)

    Deux TGV sur trois circuleront en moyenne jeudi sur le réseau national, ainsi qu’un Transilien sur deux, un TER sur deux et un Corail sur deux, mais le trafic des Eurostar, Thalys et Lyria sera normal, selon les prévisions diffusées mardi par la SNCF pour la journée d’action sur les retraites.

    Les cinq confédérations syndicales (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC), la FSU, Solidaires (Sud) et l’Unsa ont fixé comme mot d’ordre de cette journée « la défense de la retraite solidaire », menacée selon elles par le projet gouvernemental présenté fin avril.

    La CGT table sur une « nouvelle et puissante démonstration de force », après les grèves et manifestations du 15 mai dans la fonction publique, qui ont réuni entre 200.000 et 300.000 manifestants. Pour Jean-Claude Mailly (FO) comme pour Jean-Louis Malys (CFDT), la mobilisation sera « forte ».

    Les syndicats insistent pour que le succès de la mobilisation ne soit pas mesuré à l’aune des taux de grévistes, mais à celle de la participation aux quelque 80 manifestations prévues.

    Dans certains secteurs, des préavis ont été déposés pour que ceux qui le souhaitent puissent faire grève, mais il n’y pas formellement d’appel à la grève.

    « L’objectif, ce n’est absolument pas de mettre les gens en grève », estime Jean-Louis Malys (CFDT), jugeant que certains salariés pouvaient manifester en prenant par exemple des RTT.

    Dans les transports, où le service minimum sera mis en oeuvre pour la deuxième fois au plan national, les huit syndicats de la SNCF et trois des huit de la RATP ont déposé des préavis.

    La RATP prévoit un trafic normal ou quasi-normal sur l’ensemble du réseau, sauf sur la ligne B du RER où un train sur deux circulera. La SNCF n’a pas encore fait de prévision.

    Des préavis de grève ont été déposés dans au moins 53 réseaux de transports urbains de province dont Lyon, Marseille et Toulouse.

    Dans le domaine aérien, quatre syndicats d’Air France ont appelé à la grève. Selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), des perturbations sont possibles en début de journée, à Marseille notamment, et le programme des vols pourrait changer.

    Pour la fonction publique, cinq fédérations (CGT, FO, FSU, Solidaires, CFTC) appellent à participer « massivement aux manifestations », et à « toutes formes de mobilisations, pouvant aller jusqu’à la grève ». La CFDT et l’Unsa appellent également à manifester, sans avoir déposé de préavis de grève.

    Gérard Aschieri (FSU) souligne que « les taux de grévistes du 22 mai ne pourront pas être comparés à ceux du 15 », l’objectif étant de « réussir les manifestations ». Surtout pour les enseignants, les retenues de salaires lors des précédentes grèves commencent à peser.

    Si tous les syndicats font bloc contre l’allongement à partir de 2009 de la durée de cotisation à 41 ans pour une retraite à taux plein, certains comme la CFDT plaident pour qu’il soit conditionné à des résultats en matière d’emploi des seniors, tandis que la CGT et FO ne veulent pas en entendre parler.

    Cette nuance importante explique le slogan vague de l’appel intersyndical, qui ne mentionne pas explicitement l’opposition aux 41 ans.

    Les syndicats ont aussi des désaccords sur leurs propositions de nouveaux financements des retraites, mais tous regrettent la faiblesse des mesures annoncées fin avril pour garantir le niveau des pensions (dont une hausse de 0,8% au 1er septembre). Ils dénoncent de manière générale le « blocage » du gouvernement face à leurs revendications.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :