Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Appel de la réunion du 13 mai à la Bourse du travail : Faire reculer le gouvernement !

Posted by syndicaliste sur 15 mai 2008

A l’issue du débat unitaire du 13 mai à la Bourse du Travail de Paris, avec des représentants d’AC !, Coordination de Sans-papiers 75, grévistes sans papiers de Charlie Birdy, Coordination Nationale Lycéenne, CILCA, Jeudi Noir, JCR, No Vox, SNU-ANPE, Union syndicale Solidaires, Zone d’Ecologie Populaire, nous déclarons :

La politique mise en œuvre par le gouvernement de Sarkozy remet en cause toutes nos conquêtes sociales. Aucun secteur n’est épargné par ces attaques, tandis que les profits s’accroissent comme jamais. Les luttes se multiplient contre cette guerre sociale. Il faut qu’elles s’amplifient et convergent jusqu’à faire reculer ce gouvernement !

  • Nous refusons par avance les sanctions contre les chômeurs prévues par le projet de loi sur l’ « offre valable d’emploi » : le libre choix de son emploi est inscrit dans la Constitution, comme le droit à des moyens d’existence en l’absence d’emploi. La négociation sur l’assurance-chômage qui va s’ouvrir doit permettre d’indemniser correctement tous les chômeurs et les précaires, alors qu’actuellement moins d’un chômeur recensé sur deux est indemnisé.
  • Les travailleurs sans papiers, et tous les sans papiers, doivent être régularisés au lieu d’être traqués, exploités, et expulsés au mépris des conventions internationales, notamment des droits de l’enfant et de la famille !
  • Le CDI doit rester la norme, sans allongement des périodes d’essai, et toute rupture du contrat à l’initiative de l’employeur doit être considérée comme un licenciement et motivée. Nous exigeons le retrait de la loi sur la « réforme » du marché du travail !
  • Les durées de cotisations pour les retraites doivent revenir à 37,5 années pour tous, les profits financiers permettent de les payer ! Arrêt et remboursement des exonérations patronales de cotisations sociales !
  • Les services publics, et la fonction publique qui les met en œuvre, doivent être préservés de la marchandisation et renforcés, au lieu d’être promis à une baisse d’au moins 30% en 4 ans. Non à la casse de l’école (- 80 000 postes en 4 ans), et à celle de la santé avec les restructurations hospitalières et les franchises médicales. Création de postes dans l’enseignement et la santé !
  • Les logements deviennent inaccessibles, notamment pour jeunes et précaires, tandis que les logements vides se comptent par millions : application du droit de réquisition, blocage des loyers !

Oui, c’est une autre politique pour une autre société que nous voulons, et à laquelle aspirent des millions de citoyens de toute nationalité résidant en France et en Europe.

Face à ces attaques, nous appelons à participer massivement aux mobilisations :

  • du 15 mai pour la défense de la fonction publique et des services publics
  • du 16 mai où est appelée une journée de grève de tous les sans papiers
  • du 20 mai, journée nationale d’action des chômeurs contre les sanctions-radiations
  • du 22 mai pour la défense des retraites
  • du 24 mai sur l’éducation
  • du 27 mai pour la recherche
  • du 31 mai contre la directive européenne de rétention de 18 mois

Mais nous pensons que ces journées d’action dispersées et sectorielles ne permettront pas de créer un rapport de forces suffisant. Seule la grève interprofessionnelle jusqu’au retrait de ces contre-réformes peut nous permettre de gagner. C’est le moment de jeter toutes nos forces dans la bataille ! C’est pourquoi :

Nous appelons les travailleurs syndiqués ou non à faire pression sur les directions syndicales pour que la journée d’action interprofessionnelle du 22 mai ne soit pas une journée d’action de plus, mais le début d’un grand mouvement de grève pour mettre en échec Sarkozy. Nous appelons partout au renforcement des luttes, au développement de l’auto-organisation. La grève reconductible est une exigence qui ne se décrète pas, mais qui se prépare. Alors que la grève reconductible est d’ores et déjà à l’ordre du jour à partir du 15 mai chez les enseignants, elle doit être posée dans la fonction publique et ailleurs sur la base du succès du 15 mai.

Pour préparer ces échéances, nous appelons à une réunion le 20 mai à 19H à la Bourse du Travail de Paris, et à une AG de Convergence des luttes, le 22 mai à 18H30 (après la manif), au même endroit, appel que nous demandons aux organisations existantes de cosigner.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :