Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

A l’origine du Bac pro en 3 ans était l’UIMM

Posted by syndicaliste sur 11 mars 2008

Extrait du site de SUD éducation:

Le texte qui fixe le début de l’expérimentation du Bac pro en 3 ans est une « Convention générale de coopération » entre le Ministère de l’Éducation nationale, l’UIMM et son organisme collecteur financier l’OPCAIM. L’UIMM est un syndicat patronal de branche des métiers de la métallurgie, puissant adhérent du MEDEF.

La convention, présentée par le ministère le 13 décembre 2000, entre en application le 1er janvier 2001 ; les signataires sont le ministre de l’Éducation nationale Jack Lang, son ministre délégué Mélenchon, le maintenant célèbre Denis Gautier-Sauvagnac, vice-président délégué général de l’UIMM, les président et vice-président de l’OPCAIM.

Énumération d’une longue série de bonnes intentions réciproques, cette convention détaille dans son article 7 – Expérimentations de parcours diversifiés : « Une réflexion est menée … pour organiser des formations qualifiantes individualisées, quel qu’en soit le niveau … des expérimentations … de parcours diversifiés pour tous les diplômes … notamment les baccalauréats professionnels. »

L’article 9 de la convention précise que « …l’Education nationale et l’UIMM … mettent à la disposition des petites et moyennes entreprises les plates-formes technologiques des lycées et des établissements d’enseignement supérieur, pour la réalisation de projets industriels. »

L’article 16 définit l’agrément de l’UIMM et de l’OPCAIM, en qualité d’organismes collecteurs-répartiteurs des versements exonératoires de la taxe d’apprentissage à partir du 1er janvier 2001.

Une nouvelle convention, applicable elle aussi pour cinq ans, sera signée le 29 décembre 2006 par le ministre de l’Éducation nationale De Robien, son ministre délégué, le désormais président délégué général de l’UIMM Denis Gautier-Sauvagnac, les président et vice-président de l’OPCAIM.

La précédente convention abordait l’apprentissage sans plus de précisions, les parties s’engagent alors « … au développement de l’apprentissage, dans la préparation aux métiers industriels ».

Un pas de plus est franchi vers la création de structures privées d’enseignement : « … l’Éducation nationale et l’UIMM conviennent de s’associer … pour créer des structures de partenariat de droit privé … correspondant aux métiers de la métallurgie. »

Concernant l’évolution du Bac pro, le paragraphe IV détaille, entre autres, dans son article 5 – Évolution de l’offre de formation initiale : « Pour les diplômes de l’enseignement technologique et professionnel relevant de son secteur, les recteurs et les UIMM … se concertent … sur le plan régional de développement des formations …(PRDF) pour :
- l’évolution de la carte scolaire
- les formations préparées par … apprentissage ;
- le développement de parcours de formation individualisés à durée variable, notamment … le baccalauréat professionnel en 3 ans ou en 1 an après le bac général, ou un BTS.
- la conclusion de conventions entre les lycées professionnels et technologiques et les CFAI de la branche … dans un souci d’optimisation des ressources. »

Cette deuxième convention reconduit l’agrément de l’UIMM et l’OPCAIM, en qualité d’organismes collecteurs-répartiteurs de versements exonératoires de la taxe d’apprentissage.

L’OPCAIM a collecté plus de 60 millions d’euros en 2005 au titre de la taxe d’apprentissage, plus de 90 millions en 2006.

Sud éducation Vaucluse


Voici quelques extraits de la convention-cadre conclue entre le Ministère de l’Education nationale et l’Union des Industries Métallurgiques et Minières le 29 décembre 2006, applicable pour les cinq années à compter du 1er janvier 2007 :

« Le ministère chargé de l’Education nationale et l’UIMM conviennent de s’associer au niveau territorial pour créer des structures de partenariat de droit privé, à l’instar des instituts des techniques d’ingénieur de l’industrie (ITII) pour la formation d’ingénieurs en partenariat, pour mettre en œuvre des licences professionnelles et des mastères professionnels correspondant aux métiers de la métallurgie. »

« Pour les diplômes de l’enseignement technologique et professionnel relevant de son secteur, les recteurs et les UIMM territoriales adhérentes à l’UIMM se concertent, dans le cadre de la préparation du plan régional de développement des formations professionnelles des jeunes et de ses conventions annuelles d’application sur :
- l’évolution de la carte scolaire ;
- l’ensemble des formations préparées par la voie de l’apprentissage ;
- le développement de parcours de formation individualisés à durée variable, notamment pour des jeunes préparant, sous statut scolaire et en apprentissage, le baccalauréat professionnel en 3 ans ou en 1 an après le bac général, ou un BTS.
Seront ainsi favorisées les actions visant à l’individualisation des parcours de formation et le recours aux îlots de formations techniques individualisées (IFTI), développés par l’UIMM et ses réseaux avec l’appui des partenaires sociaux de la branche ;
- la conclusion de conventions entre les lycées professionnels et technologiques et les CFAI de la branche, sous l’égide des UIMM territoriales, dans un souci d’optimisation des ressources. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :