Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Soutiens à Armand Nwatsock

Posted by lucien sur 19 décembre 2007

Dernière minute sur RESF: Armand a été libéré après 35 heures de garde-à-vue.

Communiqué FSU 59:

Ce lundi matin 17 décembre 2007 à 6h, la police a débarqué chez Armand Nwatsock membre de la commission juridique du Comité des Sans Papiers 59 et l’a embarqué dans le cadre d’une « commission rogatoire pour trafic d’influence ». Il a été placé ce soir en garde à vue. Dans la journée, le porte parole du CSP, Roland Diagne a été lui aussi convoqué par téléphone . Il s’est rendu à la convocation téléphonique et est ressorti libre.

Dans le même temps, une perquisition a été effectuée au local qu’utilise le CSP, rue Bernos sans même en avertir le Président d’Immigration et Droits des Migrants(IDM) association locataire du local où la police est intervenue.

Il est clair que depuis quelques temps, des enquètes sont menées auprés de sans- papiers ou d’ex sans-papiers et qui vont toutes dans le même sens : salir les responsables du CSP en insinuant qu’ils reçoivent de l’argent des sans-papiers pour favoriser leurs interêts ce qui est la définition du trafic d’influence !

On ne peut pas ne pas rapprocher cet acharnement policier de l’acharnement estival du prefet Canepa à l’encontre des grévistes de la faim. A n’en pas douter, il s’agit de porter un nouveau coup à la lutte des Sans-Papiers à travers leur organisation représentative.

La FSU appelle à participer massivement au rassemblement de ce mercredi 19 décembre à 18 heures devant la Préfecture pour manifester son soutien aux sans papiers et à leurs représentants harcelés et son refus catégorique de la politique gouvernementale en matière d’immigration.

Communiqué de presse du SDEN CGT 59:

Notre organisation syndicale – le SDEN CGT Nord, syndicat CGT des personnels enseignants – proteste contre le harcèlement judiciaire du Comité des Sans-papiers 59 et de ses principaux militants.

L’arrestation d’Armand Nwatsock, membre de la Commission Juridique du CSP 59, à 6h du matin ce lundi 17 décembre dans le cadre d’une « commission rogatoire pour trafic d’influence », suivie d’une garde à vue prolongée de 35 heures, s’inscrit pour nous dans une volonté délibérée des pouvoirs publics de déplacer sur le terrain judiciaire une bataille politique qu’elles ont du mal à gagner face à la détermination des sans-papiers et de leurs soutiens toujours plus nombreux. Visiblement pour certains, tous les coups sont permis pour essayer de discréditer le CSP 59 et le combat républicain qu’il mène pour la défense des droits de l’homme et contre l’esclavage du travail non-déclaré dont ne profitent que les patrons.

Armand Nwatsock est un militant bénévole de longue date du CSP 59, un militant que notre organisation syndicale connaît bien. Nous savons également – comme tout à chacun devrait le reconnaître – que le CSP 59, depuis sa fondation maintenant il y a 11 ans en 1996, ne mise que sur le combat politique et citoyen au grand jour, par ses propres mobilisations de rue et en convergence avec l’ensemble du mouvement social. Nous sommes ainsi loin du scandaleux sous-entendu préfectoral qui est que les responsables du CSP 59 toucheraient de l’argent pour favoriser les intérêts de tel ou tel sans-papier !

Le SDEN CGT Nord dénonce l’acharnement dont est victime le Comité des Sans-papiers 59 et appelle à participer massivement au rassemblement hebdomadaire organisé par le CSP ce mercredi 19 décembre à 18h devant la Préfecture. Face à ces manœuvres de basse police visant à discréditer la lutte des sans-papiers et leur organisation légitime, nous serons là pour dire STOP.

Lille le 18-12-2007

Syndicat Départemental de l’Éducation Nationale CGT Nord Fédération de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture (FERC-CGT) Rue Geoffroy Saint-Hilaire – 59042 LILLE Cedex Tél : 03.20.52.56.55 – Fax : 03.20.52.76.92 sdencgt Dt8 nordnet.fr – http://www.sdencgt59.org

Communiqué de presse SUD Education 59/62 du mardi 18 décembre:

refusons la criminalisation du mouvement des sans-papiers !

Lundi 17 décembre 2007 à 6h du matin, la police a débarqué chez Armand Nwatsock membre de la commission juridique du Comité des Sans Papiers 59 et l’a embarqué dans le cadre d’une « commission rogatoire pour trafic d’influence ». Il a ensuite été placé en garde à vue. Un des portes-parole du CSP, Roland Diagne, a été lui aussi convoqué par téléphone au cours de la journée. Il s’est rendu à la convocation et est ressorti libre. Dans le même temps, une perquisition a été effectuée au local qu’utilise le CSP, rue Bernos, sans même en avertir le Président d’Immigration et Droits des Migrants (IDM), association locataire du local où la police est intervenue.

Ces enquêtes visent clairement à salir les responsables du CSP en insinuant qu’ils reçoivent de l’argent des sans-papiers pour favoriser leurs intérêts. Cet acharnement fait suite à l’acharnement estival du préfet Canepa à l’encontre des grévistes de la faim. L’enjeu est évident : il s’agit de briser la lutte des Sans-Papiers en démantelant leur organisation représentative.

En conséquence, Sud éducation 59/62 dénonce cet acharnement et appelle à participer massivement au rassemblement de ce mercredi 19 décembre à 18 heures devant la Préfecture pour manifester son soutien aux sans papiers ainsi qu’aux organisations qui les représentent.

Sud éducation 59/62

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :