Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Communiqué de la Coordination étudiante

Posted by lucien sur 25 novembre 2007

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COORDINATION NATIONALE DE LILLE
24-25 NOVEMBRE 2007

La coordination nationale regrette le choix de la direction de l’UNEF de quitter la coordination, en raison de l’invalidation d’une dizaine de délégués, membres de sa majorité, qui faisaient partie de délégations litigieuses. Nous avons appelé les mandatés dûment élus à réintégrer la coordination.

Les 222 mandatés présents, notament plus de 30 militants de l’UNEF, et de nombreux étudiants syndiqués et non syndiqués, ont continué leurs travaux. La coordination nationale et les étudiants continuent la lutte pour l’abrogation de la LRU.

Pour la prochaine coordination nationale, nous invitons tous les étudiants qui seront dûment mandatés par leur Assemblée Générale à être présents et à remplir leur mandat , qu’ils soient membres de la direction de l’UNEF, de toute autre organisation, ou qu’ils soientnon syndiqués. La coordination nationale, par le biais de ses représentants, est disponible pour toute discussion permettant d’aller dans ce sens.

Nous appelons à travailler dans l’unité au retrait de la loi
Pécresse, la coordination nationale étant la seule instance
représentative des étudiants mobilisés, tant auprès du gouvernement que des médias.

Publicités

Une Réponse to “Communiqué de la Coordination étudiante”

  1. fse paris1 said

    Communiqué de la FSE Paris 1 lundi 26 novembre 13h

    Les nervis fascistes et la police tentent par la violence de briser la grève étudiante

    La présidence de Paris 1 avait appelé les étudiants non grévistes à venir
    nombreux lundi matin pour imposer la reprise des cours. Elle avait agité la
    menace de la non validation du 1er semestre si les cours ne reprenaient pas ce lundi.

    Ce matin, la présidence n’a pas ouvert les portes à 7h30 (heure normale), mais à 8h30 pour faire monter la tension. Par ailleurs, elle a, de façon exceptionnelle, levé le contrôle des cartes afin de permettre aux militants de l’UNI et du RED (groupuscule d’extrême droite) extérieurs à l’université, d’entrer pour casser du gréviste.

    Galvanisés par des slogans fascistes, ces activistes ont commis des violences très graves contre les grévistes qui tenaient les piquets de grève. Ces individus ont procédé sous les applaudissements de membres de l’équipe présidentielle. Certains membres de l’équipe présidentielle ont été plus loin en participant eux-mêmes aux violences. Malgré tout, grâce à leur nombre, les grévistes ont résisté et ont maintenu les piquets de grève.

    La présidence a alors appelé les forces de l’ordre pour détruire les piquets de grève et chasser les grévistes de l’université. C’est la première fois que la présidence fait appel à la police en plein jour pour détruire les piquets de grève. Les étudiants sont maintenant en train de manifester.

    Ces évènements sont d’une extrême gravité.

    Nous appelons l’ensemble des personnels à exiger la démission immédiate de M. Hénin, président de Paris I, et de sa clique (déjà voté par l’AG étudiante)

    Nous appelons l’ensemble des personnels à se mettre en grève totale jusqu’à l’abrogation de la LRU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :