Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Darcos annonce « aux alentours de 10.000 » postes supprimés dans l’Education au budget 2008

Posted by lucien sur 28 juin 2007

Education: »aux alentours de 10.000″ postes supprimés au budget 2008 (Darcos)

[Dépêche AFP, 28-06-07]

Le ministre de l’Education Xavier Darcos a estimé, jeudi sur BFM TV, « aux alentours de 10.000 » le nombre de postes supprimés dans l’Education nationale au budget 2008, dans le cadre de l’objectif gouvernemental de non-remplacement de 30 à 40.000 fonctionnaires.

« Si nous obtenons que des professeurs, dans le cadre de la réflexion sur leur métier, acceptent d’être moins nombreux mais d’avoir un temps de travail différent, volontaire, évidemment, grâce à des volants d’heures supplémentaires importants, nous pouvons sans doute trouver des ajustements », a-t-il précisé.

« Nous serons dans des chiffres qui seront aux alentours de 10.000 », en termes de réduction des effectifs, a annoncé le ministre, en précisant que les arbitrages sur la répartition des non-remplacements de 30 à 40.000 fonctionnaires partant en retraite, annoncés par Eric Woerth, seraient pris « au mois d’août ».

Evoquant « une question difficile », M. Darcos a assuré que « le ministère de l’Education nationale ne s’abstiendra pas, évidemment » de participer au projet gouvernemental d’économie d’emplois publics, mais « l’Education nationale a une difficulté: c’est une entreprise de main d’oeuvre, c’est-à-dire quand on vous supprime un professeur dans le premier degré, vous fermez une classe », a-t-il nuancé.

« Je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire, bien sûr il faut le faire, mais cela exige des aménagements de ce qu’on appelle l’offre scolaire », a-t-il argumenté, demandant: « comment organise-t-on le travail ? Comment organise-t-on les partenariats ? Qui peut concourir à l’action éducative si les professeurs sont moins nombreux ? Comment peut-on regrouper les options ? Comment peut-on changer les programmes ? »

« Il y a un dispositif assez compliqué parce qu’il concerne quand même 13 millions d’élèves », a-t-il rappelé.

M. Darcos a en outre rappelé qu’il était « favorable à la bivalence initiale » des enseignants, c’est-à-dire pour ceux qui ont obtenu une « mention complémentaire » à leur Capes ou agrégation dans une deuxième matière.

« C’est bien pour le professeur, c’est bien pour les élèves, qui verront le professeur plus longtemps (dans les deux matières enseignées, ndlr), qui les connaîtra d’ailleurs mieux et puis c’est plus pratique pour ajuster notre organisation scolaire », a-t-il ajouté.

Voir aussi:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :