Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Autonomie des universités

Posted by lucien sur 16 juin 2007

Revue de presse

[The Associated Press – 15/06/07]

 

Université: front syndical contre le projet d’autonomie

Le ton monte entre les syndicats de l’Enseignement supérieur et le gouvernement. Dans un communiqué commun diffusé vendredi, la FSU, l’UNSA, la CGT ou encore l’UNEF dénoncent le projet de loi sur l’autonomie des universités et les modalités de la concertation sur ce dossier.

Les syndicats demandent que ce projet ne soit pas soumis au Parlement en juillet. La concertation avec la ministre de la Recherche et de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse doit se terminer le 22 juin.

« Le gouvernement fait le forcing pour présenter au Parlement un projet de loi sur la gouvernance et l’autonomie des universités dès juillet », accusent les syndicats dans un communiqué diffusé vendredi.

Pour eux, « les grandes lignes de cette réforme sont connues: conseils d’administration (…) limités à 20 membres dont une forte part de nommés, renforcement des pouvoirs des présidents d’universités pour recruter les personnels, moduler les rémunérations, les charges d’enseignement, pour disposer du patrimoine immobilier, diversifier leurs financements en développant des partenariats avec les acteurs économiques« .

« Cette loi ouvrirait la porte au désengagement de l’Etat et à la remise en cause des missions des organismes nationaux de recherche publique, menacés d’être transformés en agences de moyens« , poursuivent les syndicats.

« La prétendue ‘autonomie’ renforcée risque de faire reculer l’expression collégiale de la démocratie, de faire exploser le statut des personnels et le service public d’enseignement supérieur et de recherche. Ces orientations tournent le dos aux besoins de la société, aux aspirations des étudiants et des personnels« , jugent-ils.

« Le calendrier retenu ne permet ni un débat sur les contenus et les priorités d’une réforme de l’université, ni une véritable négociation avec la communauté universitaire et les organisations syndicales. Les premières réunions au ministère ont confirmé nos craintes quant à une concertation bâclée: aucun document n’a été remis par le ministère. Les mesures en préparation ne font l’objet d’aucun consensus global« , affirment les syndicats.

Les fédérations demandent « solennellement que la loi ne soit pas soumise dans la précipitation au cours de la prochaine session parlementaire exceptionnelle au mois de juillet« .

Le communiqué a été signé par l’UNEF, première organisation syndicale étudiante, le collectif Sauvons la recherche (SLR), cinq organisations de la FSU (SNESUP, SNCS, SNASUB, SNEP, SNETAP), trois de l’UNSA (SUP’Recherche, SNPTES, A&I), trois de la CGT (SNTRS, FERC-Sup, CGT-INRA), et plusieurs syndicats Sud. AP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :