Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Le Lundi de Pentecôte restera travaillé et non payé

Posted by lucien sur 22 mai 2007

Travailler plus pour gagner pareil: le scandale du lundi de Pentecôte est bel et bien entériné. Nous n’avions cessé de dénoncer l’insuffisance de la riposte syndicale sur ce dossier. Voilà où mène le syndicalisme mou.

***

Communiqué F.O. 21 mai 2007:

Lundi de Pentecôte : Pas de répit pour les travailleurs !

Malgré l’élection d’un nouveau Président de la République, les travailleurs n’ont pas obtenu la grâce présidentielle pour le lundi de Pentecôte.

Depuis l’instauration en 2004 du dispositif faisant du lundi de Pentecôte un jour travaillé, Force Ouvrière n’a cessé de dénoncer cet allongement du travail qui, sous prétexte de solidarité à la prise en charge de la dépendance et du handicap, est très injuste et ne repose que sur les salariés.

Alors que dans certaines entreprises des accords ont permis un aménagement de cette mesure, l’ensemble des salariés est toujours contraint de travailler le lundi de Pentecôte sans contrepartie et sans rémunération supplémentaire : un nouveau « travailler plus » mais cette fois pour « gagner moins ! ».

Force Ouvrière rappelle également que le produit de cette journée a permis à l’Etat d’exclure la prise en charge du handicap et de la dépendance de la Sécurité Sociale qui est la seule à présenter des garanties de compétences et de neutralité pour gérer les questions de solidarité nationale.

La Confédération Générale du Travail Force Ouvrière demande de nouveau le retrait de ce dispositif et interpelle le nouveau Gouvernement afin qu’il ne reste pas sourd aux préoccupations légitimes des salariés.

La Confédération apporte d’ores et déjà son soutien à toutes les initiatives engagées par ses structures visant à rétablir les salariés dans leurs droits et en particulier le droit aux congés et au salaire pour tout travail effectué.

***

Lundi de Pentecôte : La CGT réaffirme son opposition à une journée de travail gratuit obligatoire

Le gouvernement vient de réaffirmer le maintien du principe de la journée de solidarité instauré en 2004 par le gouvernement Raffarin.
Comment ne pas voir dans cette décision une double imposture de la part du nouveau gouvernement ?

Alors que ce gouvernement n’a plus qu’un slogan à la bouche « travailler plus pour gagner plus » il n’hésite pas à reprendre à son compte un dispositif qui revient, pour tous les salariés, à « travailler plus pour ne rien gagner »
Le gouvernement voudrait également nous faire croire que face aux problèmes du handicap, de la dépendance, des personnes âgées, ce dispositif, qui repose essentiellement sur la contribution des salariés qui y perdent une journée de travail, serait suffisant.

Pour la CGT, une réponse solidaire et collective passe par la réforme d’ensemble du financement de l’assurance et de la protection sociale.

Pour ces raisons, la CGT demande l’abandon pur et simple d’un tel dispositif injuste et inefficace.

Dépêche AFP: Xavier Bertrand ne remet pas en cause le lundi de Pentecôte travaillé

Le ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, Xavier Bertrand, a annoncé « qu’en aucun cas le principe (du lundi de Pentecôte travaillé) ne sera remis en cause » dans une interview à Aujourd’hui en France daté de mardi.

(…) Après la canicule de 2003 et ses 15.000 morts, qui avait révélé les carences en matière de prise en charge des personnes âgées en France, le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin avait instauré une journée annuelle dite de « Solidarité », initialement fixée au lundi de Pentecôte, qui perdait ainsi son statut de « jour férié ».

Travaillée mais non rémunérée, cette journée permet de dégager deux milliards d’euros par an.

***

Relire:

Pentecôte 2005: un jalon dans la mobilisation interpro
Une analyse des grèves et mots d’ordre syndicaux dans le bulletin Ensemble.

 

 

Quand elle avait travaillé sur ce dossier, l’équipe d’Ensemble avait mis en ligne une affiche de la kommandantur de 1943 qui supprimait le lundi de pentecôte:

Publicités

Une Réponse to “Le Lundi de Pentecôte restera travaillé et non payé”

  1. MB said

    Lundi de Pentecôte travaillé – Le racket sous couvert de solidarité, article dans Lutte ouvrière du 25 mai:
    http://www.lutte-ouvriere-journal.org/index.php?act=artl&num=2025&id=14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :