Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Iran: le dirigeant syndical des enseignants arrêté

Posted by lucien sur 23 avril 2007

AFP 18-04-07 – Le chef du syndicat des enseignants, Ali Akbar Baghani, a été arrêté lundi matin, a rapporté mardi le quotidien réformateur Etemad Melli, alors que les enseignants protestent contre leurs conditions de travail.

« Trois agents en civil se sont présentés lundi à l’établissement où M. Baghani enseigne et l’un des agents est allé l’arrêter dans sa classe« , rapporte le journal. L’adjoint du chef de la police de Téhéran, Hossein Sadjedi-Nia a précisé que ses services n’étaient pas impliqués dans cette arrestation.

« En plus de M. Baghani, six autres membres de la direction du syndicat sont actuellement emprisonnés« , ajoute le quotidien.

Seyed Mahmoud Bagheri, Ali Akbar Montajabi et Mohammad Taghi Falahi ont été arrêtés le 11 avril et Mohammad Reza Rezaïe-Garkani, Ali Reza Akbari et Hamid-Pour Vossough le 14 avril.

Selon le journal entre 30 à 40% des enseignants ont refusé de se rendre en classe les 14 et 15 avril, dans le cadre d’un mouvement de protestation engagé depuis plusieurs mois pour dénoncer leurs conditions de travail et réclamer une augmentation des salaires.

En mars dernier, les enseignants ont manifesté à plusieurs reprises devant le Parlement.

Les enseignants iraniens gagnent l’équivalent de 200 à 300 dollars par mois, ce qui est largement insuffisant pour vivre, notamment dans la capitale. Nombre d’entre eux ont un deuxième travail dans le secteur privé pour arrondir leurs fins de mois.

En 2004, ils avaient fait grève et organisé plusieurs manifestations pour demander une hausse des salaires.

***

Iran Focus, 17 avril – Le dirigeant du syndicat des enseignants en Iran a été arrêté pour son rôle dans les protestations syndicales qui paralysent les établissements d’enseignements dans plusieurs provinces depuis quelques semaines.

Ali-Akbar Baghani a été arrêté en classe par des agents en civil à 9h30 lundi à Téhéran, ont rapporté les agences de presse iraniennes. L’arrestation n’a pas manqué de choquer les élèves qui étaient en plein examen.

L’arrestation s’est faite sans en avertir le principal de l’établissement.

Les enseignants protestent en Iran contre le pouvoir depuis plusieurs semaines, principalement à cause de salaires très bas.

Des sources à Téhéran affirment que plus d’un millier d’enseignants ont été arrêtés au cours de ces protestations.

***

Iran – Le bras de fer se poursuit

[http://syndical.blogspot.com, 21-04-07]. Le ministre de l’éducation iranien pourrait bien être victime du bras de fer qui l’oppose à un mouvement de grève des enseignants. Selon une dépêche de Inter-Press Service, une motion de destitution circule au parlement iranien. 138 parlementaires iraniens sur 190 aurait déjà signé la motion. La motion de destitution fait suite à l’arrestation, lundi dernier, du leader syndical enseignant et à une grève de protestation suivie à environ 80% dans les écoles iraniennes.

Voir aussi:

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :