Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Tribunes Libres et liberté d’expression au SNESup-FSU ?

Posted by lucien sur 20 avril 2007

La liberté d’ expression subsiste, fort heureusement, dans les Forum-CA et Forum-supérieur. Mais par quel processus et enchantement rétrécit-t-elle, comme peau de chagrin, dans le mensuel du SNESUP ?

 

1°) Plusieurs contributions ont été refusées de fait (sans explication ni débat) en 2006 :

-1 texte contre la précarité en mars 2006.

-1 en octobre, sur l’ analyse du rapport Hetzel , ses conséquences sur la professionnalisation dans les Universités en L et M et sur celles quelles produiront dans les formations supérieures avec pour objectif :L’EMPLOI et la liaison indispensable avec le secteur PRIVE et les représentants du MEDEF ,

-1 en décembre sur le syndicalisme Etudiant.

 

2°) A l’approche du congrès d’orientation 2007 du SNESup, les volumes « autorisés » (SIC ! ) des contributions de syndiquéEs ont été réduites de 6.200 caractères à 2.000 caractères ! Moins du tiers par rapport aux congrès d’orientation précédents : tribunes libres sur des thèmes divers, dont les réponses au rapport d’activité.

 

 

3°) A l’approche de la consultation des adhérentEs sur l’inféodation ou non à la CSI, Confédération Syndicale Internationale, une contribution Emancipation a été déposée au début du mois de mars 2007. Ce projet des directions de la FSU et du SNESup est très controversé (citons le vote contre à 55% des déléguéEs du congrès du SNES-FSU de mars 2007), et les résultats de la consultation des syndiquéEs, en avril-mai 2007, sont loin d’être acquis.

AURONS NOUS DROIT A SA PUBLICATION EN AVRIL ? MAI ? LORS D’UN VOTE DES SECTIONS DU SENSUP ? AVANT LE CONGRES D’ORIENTATION DE JUIN 2007 ? DANS SON CADRE ? OU PEUT-ETRE …JAMAIS.

LA MANIPULATION DE L’INFORMATION ET LA CENSURE D’UNE LIBRE EXPRESSION DANS LA PRESSE SYNDICALE EST UN DENI DE DEMOCRATIE !

Il est inadmissible et Scandaleux , que quelques camarades (fussent-ils compétent(e)s) s’arrogent le droit d’ instituer un COMITE DE LECTURE et d’instaurer quels points de vue ont droit de cité dans notre presse syndicale, sans justifier leurs décisions de « non- publications » prises sans débat préalable et hors de toute instance!

LA CENSURE ET SES CONSEQUENCES MARQUERONT NOS FUTURS DEBATS SYNDICAUX . ELLES SERONT PORTEES A LA CONNAISSANCE DE TOUS ET NECESSITERONT DES CHOIX ET ORIENTATIONS NOUVELLES ET PLUS DEMOCRATIQUES !

 

Amadéi Henri, Deknuydt Bernard (Emancipation)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :