Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

4 films sur la valeur du travail

Posted by lucien sur 9 avril 2007

Au sujet de la valeur du travail : quatre films pour en parler ! :
Entrée sur libre participation.

La plupart des candidats à l’élection présidentielle affirment leur volonté de “restaurer la valeur travail”. Ils promettent de mettre en place une ambitieuse politique censée conduire au plein-emploi pour tous. De quels emplois s’agit-il? De quelle valeur parlent-ils? Pour répondre à ces questions le mieux est de donner la parole aux principaux intéressés. Ainsi font ces quatre films réalisés aux cotés des salariés des centres d’appels, des fast-food, des entreprise de jeux-vidéo, ou de jeunes résidents d’un foyer de Seine-St- Denis.

Lundi 9 avril à 20h30 (en présence du réalisateur) :
“Ceux des fast-food” de Christophe D’Hallivillée (45 mn-1999) Documentaire réalisé avec les équipiers de restaurants Quick et Macdonald’s à Paris. Dans ce film les salariés mettent en scène une expertise de leurs conditions de travail sur les chaines de la restauration rapide. Selon le même procédé ils analysent les cadres généraux de leur existence, leur relations avec les établissements bancaires et les bailleurs. De la sorte ils cartographient peu à peu le territoire de vies assujetties dont l’emploi précaire forme
l’épicentre.

“Pour 300 appels par jour” de Christophe D’Hallivillée (50 mn-2000) Documentaire tourné à Amiens, capitale française des centres d’appels, en 2000. Ce documentaire est consacré à l’analyse des conditions de travail et d’existence des salariés de ce secteur.
Flexibilité, précarité, bas salaires, surveillance informatique,
cadences élevées caractérisent la forme de l’emploi. Ici on vend ses capacités langagières, affectives, cognitives au prix du SMIC. Ici le CDI est vécu comme un piège destiné à fixer la main-d’oeuvre. Ici comme ailleurs il semble délicat d’analyser la précarisation du travail sans adosser cette tache à une réflexion sur un système de protection sociale qui garantirait à chacun une continuité de revenu.

Mardi 10 avril à 20h30 (en présence du réalisateur) :
“Au pays joyeux des enfants heureux” de Christophe D’Hallivillée (52 mn)
Documentaire décrivant la création et l’histoire du site internet Ubi Free. Ce site, créé par des employés de la société de jeux-vidéo Ubi Soft, présente les conditions de travail qui règlent la vie de l’entreprise. Infantilisation du personnel, arbitraire de la rémunération, emploi massif de CDD se conjuguent avec une valorisation de la société fondée sur la créativité des équipes et l’escamotage de la reconnaissance du droit d’auteur des salariés – dans un secteur au chiffre d’affaire supérieur au C.A. généré par les productions d’Hollywood.

“Deux ou trois choses sur nos vingt ans” de Christophe D’Hallivillée (50 mn-2003) Documentaire réalisé dans un foyer de jeunes travailleurs en Seine-St-
Denis. Tout en déambulant dans leurs chambres, les résidents évoquent le paysage de leur existence, la forme et le contenu des emplois qui leur sont proposés. Ils marchent en décrivant leur survie au jour le jour… Ils marchent en disant des poèmes au long d’infinis corridors… Tandis que dehors, dans le ciel, crépitent les JT et les publicités, la cacophonie des promesses électorales et des bombardements en Irak.

Confluences, 190 boulevard de Charonne
75020 Paris
M°Alexandre Dumas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :