Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Lettre ouverte aux parents d’élèves de l’intersyndicale du 2° degré

Posted by lucien sur 14 mars 2007

Lettre ouverte aux parents d’élèves de l’intersyndicale du Second degré

CNGA, FEP-CFDT, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNALC-CSEN, SNLC-FAEN,

SNEP-FSU, SNES-FSU, SNETAA EIL, SNFOLC, SNPEFP-CGT, SNUEP-FSU, SUD EDUCATION, SUNDEP, UNSEN-CGT

 

Madame, Monsieur

L’intersyndicale du second degré, qui regroupe la quasi totalité des organisations syndicales du secteur et qui représente plus de 99% des personnels, a pris la décision de s’adresser à l’ensemble des parents d’élèves des lycées et collèges.

Les enseignants sont en effet engagés dans un conflit majeur avec le Ministre de l’Education depuis maintenant plus de 6 mois.

Ce conflit s’est notamment traduit par deux grèves massivement suivies les 18 décembre et 8 février, par de très nombreuses manifestations à Paris et partout en France qui ont rassemblé au total des dizaines de milliers d’enseignants et par de multiples actions locales dans les établissements.

A l’origine de ce conflit se trouve un décret imposant de nouvelles obligations de service aux enseignants. Ce décret se traduira par une dégradation totalement injustifiée de la situation de près de 100 000 d’entre eux (augmentation de leur temps de service ou baisse de leur rémunération). Il se traduira aussi par une remise en cause de la qualité de l’enseignement et une détérioration des conditions d’exercice du métier avec la généralisation des affectations d’enseignants sur plusieurs disciplines (y compris des disciplines pour lesquelles ils n’auront pas eu une véritable formation) et sur plusieurs établissements.

Depuis 6 mois, le ministre G. de Robien n’a jamais voulu tenir le moindre compte de l’avis de l’intersyndicale et de la profession, manifesté de façon si unanime. Il n’a cessé au contraire d’afficher son mépris et son refus de tout vrai dialogue.

De plus le ministre a préparé une rentrée catastrophique pour le second degré puisque 5 000 postes vont être supprimés à la rentrée 2007 s’ajoutant aux 20 000 postes déjà supprimés depuis 2003. De nombreux établissements sont d’ailleurs actuellement mobilisés, souvent dans l’unité avec les parents d’élèves, contre les baisses de la dotation horaire globale et contre les suppressions de postes

Le Ministre de l’Education et le Gouvernement portent l’entière responsabilité de la détérioration de la situation dans les établissements.

L’intersyndicale demande aux parents d’élèves de comprendre et de soutenir l’action des enseignants pour que soit entendues par le gouvernement actuel et le gouvernement futur les revendications qu’ils portent depuis des mois

  • abrogation du décret sur les obligations de service
  • ouverture de discussions sur la prise en compte de la charge de travail des enseignants
  • rétablissement des postes supprimés à la rentrée 2007

Paris, le 13 mars 2007

Voir aussi:

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :