Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

L’intersyndicale CFDT – CNT – FSU (section BnF) – SUD de la bibliothèque nationale en soutien au mouvement des personnels du ministère de la Culture

Posted by Administrateur sur 2 mars 2007

CFDT – CNT – FSU (section BnF) – SUD

La lutte des agents du

ministère de la Culture

nous concerne tous !

Depuis

Depuis le 8 février, le personnel de la filière Accueil – Surveillance et Magasinage du ministère de la Culture est en lutte, à l’appel de l’intersyndicale CFDT-FO-SUD et avec le soutien de la CNT, pour réclamer une hausse du montant de sa prime d’Indemnité d’Administration et de Technicité.

Ces agents revendiquent en effet que cette prime soit augmentée de façon égalitaire afin qu’elle soit d’au moins 150 euros par mois. Devant le refus du ministère de la Culture d’accepter clairement cette revendication justifiée, les salariés concernés ont dû multiplier les journées de grève et les actions, telle la gratuité des entrées, dans des établissements comme Le Louvre, Versailles, Orsay ou Guimet.

Pour leur part, les sections syndicales CFDT, CNT, FSU et SUD de la Bibliothèque Nationale de France soutiennent totalement cette lutte. Non seulement parce que nous devons être solidaires de nos collègues des autres établissements de la Culture, mais aussi parce qu’une partie des agents de la BNF appartient à la filière ASM et est donc directement concernée par cette question. Par conséquent, nous appelons ces personnes à s’organiser pour décider de quelle façon elles peuvent s’investir dans une mobilisation qui aura une influence concrète sur leurs rémunérations.

De plus, il s’agit d’un mouvement de lutte qui s’adresse aussi au reste du personnel de la BNF. En effet, l’action des salariés des musées est née d’un sentiment de ras-le-bol face à une série de problèmes qui nous touchent d’une façon semblable :

La perte de pouvoir d’achat et la faiblesse des bas salaires, contre lesquelles nous avons fait grève le 8 février 2007.

Le manque d’effectifs, qui entraîne une augmentation de la charge de travail et une dégradation des missions de service public, situation que nous ne connaissons que trop bien à la BNF.

La fatigue, le stress, le blocage des carrières et l’utilisation de la précarité comme variable d’ajustement, qui touchent directement les agents de la BNF.

Ces attaques contre nos conditions de travail sont les mêmes, donc notre lutte doit être la même. Car, si nos collègues des musées ont raison de réclamer une hausse de leur prime d’IAT en compensation, cette mobilisation doit aussi être une occasion pour poser tous les autres problèmes. C’est pourquoi nous invitons tout le personnel de la BNF à assister à la :

Réunion d’information pour la lutte des établissements culturels,

Le vendredi 2 Mars à 12 H 30 dans les locaux syndicaux !


Nous rappelons que les agents peuvent utiliser à cette occasion leur Heure Mensuelle d’Information syndicale, qui compte comme du temps de travail. 01/02/2007

http://lesgardiensdemuseesencolere.hautetfort.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :