Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Collectif EVS dans le 49

Posted by lucien sur 2 mars 2007

Collectif d’emploi vie scolaire du Maine et Loire : quelques avancées, la mobilisation se poursuit

[par ledit collectif, publié sur le site AC!, 01-03-2007]

Un collectif d’emploi vie scolaire du Maine et Loire s’est réuni 6 fois depuis l’appel à une réunion d’information syndicale du 30 novembre par le SNUipp.

Nous avons mené une manifestation devant l’inspection académique, nous étions une cinquantaine.

Deux articles (Ouest France, Courrier de l’Ouest), un passage sur TV 10 et deux passages radio ont relayé notre mobilisation.

L’Inspection Académique n’a pu s’engager à trouver des solutions que sur des « points de détails » comme :

- En cas de difficultés rencontrées par un EVS dans une école, l’Inspection Académique s’engage à étudier la possibilité d’un changement d’école.
- Il sera possible pour deux EVS d’intervertir leurs écoles d’affectation, à la condition que toutes les parties concernées (directeurs/trices et EVS) soient d’accord.
- Beaucoup d’EVS souhaitent, pour des raisons de coût de transport, ne pas travailler le samedi matin. L’Inspection Académique fera savoir prochainement par courrier aux écoles qu’il est possible et souhaitable d’aménager les horaires des EVS, de manière à leur éviter de venir travailler le samedi.
- En cas de maladie, les EVS se voient appliquer trois jours de carence, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas payés pendant les trois premiers jours de leur arrêt. L’Inspection Académique donne son accord pour que les écoles mettent en place une récupération des jours de congé maladie, de manière à éviter aux collègues EVS ces pertes de revenus.

Nous pouvons donc faire l’amer constat que L’Inspection Académique n’a pas pu répondre à la majorité de nos revendications fondamentales à savoir :

- Le renouvellement des contrats

- La pérennisation,

- Primes…

l’Inspection spécifiant donc que ces revendications n’étaient pas de son ressort.

Pour enfin pouvoir être entendus et exiger la reconduction de nos contrats, nous avons décidé collectivement de porter nos revendications devant la Préfecture d’Angers (en effet c’est sur décision préfectorale que nos contrats ont été ramenés de 2 ans reconductibles 12 ou 36 mois, à seulement 10 mois).

De plus pour être visible et que notre lutte reçoive un écho public, nous allons former un cortège de la bourse du travail à la Préfecture le 14 mars 2007 avec banderoles et slogans.

Manifestation le mercredi 14 mars à 14 h

Rendez-vous devant la Bourse du travail à Angers

 

Prochaine réunion du collectif E.V.S. le mercredi 28 mars à 14h à la bourse du travail*, un compte-rendu de la journée nationale E.V.S. organisée à Paris le 21 mars sera fait.

De plus chaque mardi à partir de la rentrée, une permanence téléphonique est mise en place au SNUIpp de 14h à 16h pour et par les E.V.S. au 02.41.25.36.40

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :