Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Grève des inspecteurs élèves du travail

Posted by lucien sur 14 février 2007

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les inspecteurs élèves du travail seront en grève mercredi 14 février 2007 à l’appel de leur intersyndicale CFDT, SNUTEF, SUD et CGT.

Leur plateforme revendicative porte sur :

–          l’attribution du statut de stagiaire et non celui d’élève comme actuellement,
–          l’amélioration de leur régime d’indemnisation de stage,
–          leur première affectation sur des missions de contrôle de la réglementation du travail dans les entreprises,
–     le doublement des sections d’inspection du travail
conformément aux résolutions adoptées aux états généraux de l’inspection du travail qui s’étaient tenus en mars 2006 étant précisé que ces sections doivent être territoriales, généralistes et indépendantes,
–          une augmentation des moyens de l’Intefp, leur école, pour garantir une formation de qualité mise à mal aujourd’hui avec l’augmentation des élèves formés et le passage de l’Intefp sous un statut privé d’établissement public administratif.

Les personnels de l’INTEFP (Institut National du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) sont déjà grève ce mardi 13 février sur la question des moyens humains et financiers de l’école et les inspecteurs élèves du travail sont solidaires avec ce mouvement considérant que les revendications défendues sont également les leurs puisqu’elles influencent directement la qualité de leur formation

La question du régime indemnitaire des inspecteurs élèves du travail a été l’élément déclenchant de leur colère. Cette question du régime indemnitaire est traitée par un vieil arrêté de 1980 qui n’a eu de cesse de mécontenter les générations successives d’inspecteurs élèves du travail. Concrètement, leur formation est basée sur une alternance très importante avec des stages à l’extérieur souvent très loin de leurs domiciles et très mal indemnisés qui les contraignent à en être de leur poche.

Malgré toutes les démarches entreprises auprès de la direction de l’INTEFP comme du ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement, malgré un préavis de grève déposé il y a plus d’un mois, le ministère qui est pourtant le promoteur du dialogue social s’est enfermé dans un mutisme total et refuse aux syndicats de son propre ministère toute concertation et toute information.

Rappelons que la France est à la traîne des pays européens en matière d’inspection du travail. En France, 1300 agents de contrôle veillent au respect de la législation du travail et de l’ordre public social dans un million et demi d’entreprises employant plus de 15 millions de salariés. Face à cette situation, il est urgent de donner à l’inspection les moyens nécessaires à l’exercice de sa mission en doublant le nombre de sections d’inspection du travail, selon le modèle français de l’inspection territoriale, généraliste et indépendante.

Les inspecteurs élèves du travail sont contraints de tirer les conséquences des silences et de l’immobilisme de l’administration et envisagent la poursuite de la grève. Une assemblée générale est convoquée le 14/02 afin de décider de la poursuite du mouvement.

Marcy l’étoile, le mardi 13 février 2007

 Contacts
Pierre 06 63 74 54 50
Valérie  06 66 68 14 25
Anthony 06 69 09 78 12
Naïla 06 63 93 69 11

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :