Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Motion projet de loi de prévention de la délinquance

Posted by lucien sur 6 février 2007

Congrès de Marseille de la FSU (ajout au thème 3)

Continuer de combattre le projet de loi de prévention de la délinquance

 

Les 13 et 14 février prochain, l’Assemblée Nationale examinera en seconde lecture le projet de loi sur la prévention de la délinquance.

Depuis plus de trois ans, la FSU s’est largement investie dans le cadre du collectif national unitaire de résistance à la délation (CNU) pour combattre ce projet de loi et l’esprit qui le sous-tend. Cette loi anti-sociale n’a de prévention que son intitulé. En réalité, elle consacre un projet de loi dangereux qui rompt avec tout principe de solidarité. Elle stigmatise comme potentiellement délinquante, toute personne en difficulté sociale et matérielle. Elle érige le fichage de la population comme moyen de contrôle et de surveillance. Elle étend et renforce les mesures répressives et privatives de liberté envers la jeunesse en difficulté et remet en cause la justice des mineurs. Elle développe des mesures d’enfermement dans le domaine de la santé mentale. Elle remet en cause le secret professionnel qui garantit le droit à la confidentialité et au respect de la vie privée. Elle attribue de nouveaux pouvoirs de police et de sanction des maires. Nous sommes tous et toutes concerné-e-s par ce texte qui :

– porte atteinte aux libertés publiques
– dénature nos professions et dévoie nos missions (professions de l’éducation, travailleurs sociaux, agents de l’ANPE, salariés des missions locales et des PAIO, personnels de santé…).

Toutes et tous deviendraient alors instruments d’un système liberticide généralisé.

Si ce texte devait être adopté, et si un recours au Conseil Constitutionnel devait échouer, c’est la FSU avec l’ensemble de ses composantes qui devront :

– continuer de le combattre

– demander son abrogation

– encourager la désobéissance en refusant d’appliquer les dispositions contenues dans la loi.

Elle étudiera les conditions de mise en place de cette action de désobéissance civique et professionnelle.

Sur ce sujet:

  • billet sur la semaine d’action [10-01-07]
  • Publicités

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

     
    %d blogueurs aiment cette page :