Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Congrès FSU: Ni CES, ni CSI

Posted by lucien sur 3 février 2007

Les textes préparatoires du congrès de Marseille annonçaient des adhésions immédiates à la Confédération européenne des syndicats et à la Confédération syndicale internationale. Nous nous étions prononcé contre.

Au sortir du congrès, il n’y a pas d’adhésions. Dans les deux cas, il y aura débat et vote des syndiqués. Une première victoire qui ne doit pas nous faire perdre de vue que les majoritaires, n’ayant pas obtenu la majorité qualifiée (70 %) sur la question suite à une demande de vote séparé du 4c par la SD 62 et Emancipation/Ensemble/PSL, visent désormais un passage par référendum des syndiqués plutôt qu’à un prochain congrès, ce sans avoir donné de garantie de publication pluraliste préparatoire au vote [cf. l’échange entre Karine Van Wynendaele et la tribune sur la vidéo du vendredi matin]. Ils misent sur l’abstentionnisme habituel et le vote majoritaire sous-informé. A nous donc d’informer désormais les syndiqués par tous les moyens possibles.

Réécriture du 4c: «  Le congrès prend acte que 55 % s’est exprimé en faveur de l’adhésion immédiate à la CSI (*). Il mandate ses instances pour organiser le débat et le vote des syndiqués sur l’adhésion à la CSI. Le CDFN réuni d’ici la fin de l’année scolaire, sur la base des résultats prendra la décision éventuelle d’adhésion.

4.c.2 Adhésion à la CES La FSU est favorable au regroupement en vue de mobilisations communes de toutes les forces syndicales qui, dans la CES ou hors de la CES combattent les politiques libérales décidées au plan européen. C’est dans cet esprit et sans oublier les désaccords par exemple à l’occasion du TCE, que le congrès propose de mettre en débat avec l’ensemble des adhérents l’adhésion de la FSU à la CES et d’explorer les conditions de la mise en œuvre. En tout état de cause,la décision devra être soumise à la consultation des syndiqués. »

(* Notons ici que 54% du congrès s’est prononcé pour la nationalisation laïque de l’enseignement privé sans indemnité ni rachat, mais que ça n’apparaît nul part dans les textes modifiés. Les votes à plus de 50 % mais n’atteignant pas la majorité qualifiée des 70 % sont mis en avant de façon sélective… En fait, la règle même des 70% a survécu au départ du SNETAA parce qu’elle donne une garantie à l’Eé, mais dès lors que la minorité de blocage ainsi possible s’avère être plus « dissidente » et transversale, contre un accord UA-Eé au sommet, elle n’intéresse plus personne dans la direction)

S.J.

Sur ce sujet:

Depuis le Congrès:

Pendant le Congrès:

Avant le Congrès:

Q. Dauphiné et C. Dumont au congrès (1-02-07)

Voir aussi: Page récapitulative du congrès
(avec liens vers les différents posts et fichiers externes)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :