Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Echos de la manif

Posted by lucien sur 20 janvier 2007

Revue de presse

(Reuters) – Plusieurs milliers d’enseignants ont manifesté samedi à Paris à l’appel de la FSU, première fédération syndicale de l’Education, pour dénoncer la politique éducative du gouvernement.

Partis de la place Denfert-Rochereau, les manifestants, soutenus notamment par le syndicat étudiant Unef et les organisations lycéennes Fidl et UNL, ont défilé jusqu’à la place de la Bastille aux cris de « non aux régressions ».

La manifestation a rassemblé 25.000 à 30.000 personnes, selon les organisateurs.

« La politique qu’on rejette, c’est une politique qui depuis des années réduit la politique de l’éducation », a déclaré Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, sur i-télévision.

C’est une politique qui « met en cause le contenu du métier de l’éducation, et pas seulement du métier d’enseignant, et c’est une politique qui a abandonné l’idée qu’on pouvait être ambitieux pour l’école », a-t-il ajouté.

Les personnels du second degré, qui participeront également à la grève unitaire prévue dans la fonction publique le 8 février, s’inquiètent d’une « politique de régression » et des suppressions de postes annoncées dans l’Education.

Plus de 5.000 postes d’enseignants seront supprimés dans les collèges et lycées à la rentrée prochaine, selon le projet de carte scolaire.

Les enseignants sont également mobilisés contre un projet de décret visant à modifier leur temps de travail et à autoriser l’affectation d’un même enseignant dans plusieurs lycées et sur plusieurs matières.

Ils avaient fait grève le 18 décembre contre ce texte à l’appel d’une intersyndicale comportant une quinzaine d’organisations.

Photo TF1

Dépêche AP – samedi 20 janvier 2007, 17h05:

Plusieurs milliers d’enseignants dans les rues de Paris à l’appel de la FSU

PARIS (AP) – Plusieurs milliers d’enseignants venus de toute la France et répondant à l’appel de la FSU défilent ce samedi après-midi à Paris, pour dénoncer l’ensemble de la politique éducative du gouvernement.

Partis de la place Denfert-Rochereau vers 14h30, les manifestants, au nombre de 25.000 à 30.000 selon la FSU, 13.500 selon les estimations de la police, doivent se rendre jusqu’à la place de la Bastille. « Oui à la réussite de tous, non aux régressions », peut-on lire sur la banderole en tête du cortège.

La Fédération syndicale unitaire (FSU, première fédération de l’éducation) estimait avant le défilé que la manifestation serait un succès si elle réunissait au moins 20.000 personnes.

 

 

Les personnels éducatifs dénoncent quelque 5.000 suppressions de postes prévues à la rentrée de septembre 2007, le projet de décret modifiant le temps de travail des enseignants et les conditions d’exercice de leur métier, ainsi que le manque de moyens ou les restrictions budgétaires accumulées ces dernières années selon eux. AP


Photo Sipa pour le site du Nouvel Obs

Photo 20Minutes.fr

Voir aussi:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :