Syndicalisme de lutte

“La classe ouvrière sait qu’elle n’a à compter que sur elle-même“ (Monatte)

Suppression de décharges horaires

Posted by lucien sur 5 janvier 2007

Suppression de décharges horaires :

80.000 enseignants visés, selon le Snes

[Dépêche AFP 5-01-2007]

Le principal syndicat du second degré, le Snes-FSU, estime vendredi que la suppression des décharges d’heures d’enseignement touchera environ 80.000 enseignants alors que le ministère de l’Education a annoncé jeudi qu’environ 30.000 professeurs seraient visés.

« Le ministère continue de minimiser la portée de cette mesure (un projet de décret visant à supprimer des décharges horaires des enseignants) qui concernera environ 80.000 enseignants, selon une enquête du Snes, et non 30.000 comme il l’affirme », s’est indigné le syndicat dans un communiqué.

L’entourage du ministre de l’Education, Gilles de Robien, a rappelé jeudi que 30.000 enseignants, surtout en classe de 1ère et bénéficiant d’une heure de cours en moins chaque semaine, verraient cette décharge horaire supprimée, selon un projet de décret sur leurs « obligations de service » prévu fin janvier.

Concrètement, la suppression de cette heure de décharge entraînera pour ces enseignants avec un même nombre d’heures d’enseignement, s’ils ne recourent pas à l’heure supplémentaire, à une baisse de revenus d’environ 1.000 à 1.500 euros par an.

Cette heure de décharge (ou heure de « première chaire ») est consentie en vertu d’un décret de 1950, au titre d’un surplus de travail. La prise en charge de classe préparant au baccalauréat par exemple, donne lieu à un gros volume de copies à corriger.

Pour le ministère, cette heure en moins devant une classe « n’est plus justifiée aujourd’hui« , car les épreuves de baccalauréat qui existaient autrefois en classe de première n’existent plus, sauf en français.

Mais selon le Snes, le ministère fait « l’impasse » sur une réalité en rappelant que « la quasi totalité des profs enseignent en seconde, première et terminale ».

« Ce sont donc tous les enseignants de lycée qui sont visés » alerte le Snes.

Le Snes appelle à participer à la manifestation nationale que la FSU organise le samedi 20 janvier à Paris, pour protester contre cette suppression et interpeller les candidats à la présidentielle.

Source : Dépêches de l’Education

Sur ce sujet:

Voir aussi:

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :